Mission

ceremonie arueLe régiment du service militaire adapté de Polynésie française (RSMA-Pf) est un organisme de formation à caractère éducatif et professionnel qui offre à une partie de la jeunesse polynésienne en difficulté (de 18 à 25 ans), sous statut de volontaire dans les armées, la possibilité d’un nouveau départ dans la vie avec un comportement de citoyen responsable et une vraie employabilité. Cette formation, d’une durée de 6 à 12 mois selon les filières, est fondée sur les règles de vie et de discipline militaires. Elle est renforcée par l’accompagnement permanent des volontaires et un suivi individualisé. Les missions du RSMA-Pf sont définies dans la convention tripartite État-Polynésie française relative au RSMA-Pf :

  • faciliter l’insertion sociale de jeunes volontaires Polynésiens en dispensant une formation militaire, citoyenne, scolaire et professionnelle adaptée ;
  • être en mesure de participer aux plans d’urgence et de secours au sein des forces armées, sous le commandement de l’officier général, commandant supérieur de zone ;
  • contribuer à la mise en valeur des zones où il est implanté, notamment au travers de chantiers d’application.

 

Organisation

portion centraleLe régiment du service militaire adapté de Polynésie française propose 24 filières de formation professionnelle. Qu’elle dure 6, 10 ou 12 mois, la formation au RSMA-Pf n’est pas un objectif final. La réelle finalité du cycle de formation mis en place par le SMA est bien l’insertion du jeune volontaire dans la vie active et professionnelle. À cet égard, plusieurs types d’insertion sont proposés aux volontaires qui, au cours des mois de formation, vont établir leur propre projet professionnel en fonction de leurs capacités, de leurs connaissances et de leurs aspirations. En 2019, le RSMA-PF a inséré plus de 95% des volontaires (96% des volontaires techniciens et 96% des volontaires spécialistes).
Organisation
Implanté sur 3 archipels et fort de plus de 650 militaires, le RSMA-Pf, se compose :

  • faciliter l’insertion socio-professionnelle de jeunes volontaires polynésiens en dispensant une formation militaire, citoyenne, scolaire et professionnelle adaptée ;
  • offrir à de jeunes diplômés une première expérience professionnelle ;
  • en mesure de participer aux plans d’urgence et de secours au sein des forces armées, sous le commandement de l’officier général commandant supérieur de zone

Œuvrant exclusivement au profit de la jeunesse polynésienne, le RSMAPf est aujourd’hui composé à 80% de Polynésiens. Plus de 600 jeunes volontaires du service militaire adapté se répartissent en deux catégories : 130 volontaires techniciens (VT), recrutés parmi les jeunes possédant au minimum un CAP. Les VT signent un contrat d’un an renouvelable jusqu’à 4 fois et sont affectés dans des fonctions administratives, de soutien et d’aide moniteur à la formation où ils acquièrent une première expérience professionnelle dans le cadre de l’aide à l’emploi. 500 volontaires stagiaires (VS), recrutés parmi les jeunes hommes et femmes, majoritairement non diplômés et le plus souvent en grandes difficultés ou en rupture avec leur milieu familial. Les VS signent un contrat d’une durée de six, dix ou douze mois afin d’acquérir une pré formation et des qualifications professionnelles directement exploitables sur le territoire.

Les Origines du RSMA

Héritage du RSMA : Les Troupes de Marine

Les troupes de Marine sont, malgré leur nom, une arme de l’armée de terre française qui regroupe plusieurs spécialités (infanterie, artillerie, arme blindée et cavalerie, transmissions). 

Elles trouvent leur origine dans les compagnies ordinaires de la mer, créées en 1622 par le cardinal de Richelieu. Ces compagnies étaient destinées à être embarquées sur les navires royaux et participaient aux abordages et autres combats navals.

Après l’intermède révolutionnaire et napoléonien, qui a vu la transformation de ces unités en unités d’infanterie de ligne, c’est en 1822 et 1831 que sont recréées l’artillerie de marine et l’infanterie de marine. Ces deux armes ne servent plus à bord des bateaux, mais à terre, dans les nouveaux territoires administrés par la France.

Affiche avis aux beaux hommesEn 1870, artillerie et infanterie de marine sont, pour la première fois, regroupées dans une même grande unité : la Division Bleue du général de Vassoigne, ainsi nommée en raison de la tenue bleue de ces soldats, ce qui les différenciait des troupes de ligne qui portaient un pantalon garance (rouge). Elles s’illustreront pendant la guerre de 1870, au cours des combats dits de « Bazeilles » où les marsouins et bigors (appellations des fantassins et artilleurs de marine) de la Division Bleue lutteront à un contre dix face au 4e corps d’armée bavarois du général von der Tann. Les Troupes de marine commémorent ces combats chaque année, les 31 août et 1er septembre.

En 1900, les Troupes de marine sont rattachées au ministère de la Guerre et prennent le nom de troupes coloniales. C’est sous ce nom qu’elles participent à la Première Guerre mondiale (1914-1918), à la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), aux guerres d’Indochine (1946-1954) et d’Algérie (1954-1962).

En 1967, est créée, au sein de l’Armée de terre, l’arme des Troupes de marine par la fusion de l’infanterie et de l’artillerie coloniale. Sa mission est de mettre en place rapidement des moyens de défense et d’intervention dans des territoires géographiquement éloignés de la métropole et d’assurer une présence continue des forces françaises dans la France d’outre-mer ainsi que dans certains pays alliés.

Historique du RSMA-PF

Les dernières cartouches 1873

Implanté sur les archipels de la Polynésie française, le RSMA-Pf s’est développé progressivement par la création de plusieurs détachements. Le premier détachement est créé en 1989 à Hiva Oa, dans l’archipel des Marquises, suivi en 1993 par celui de Hao, dans l’archipel des Tuamotu.

En 1995 est créé le groupement du service militaire adapté de Polynésie française, installé à Mahina, sur l’île de Tahiti. Le 3e détachement s’installe à Tubuai dans l’archipel des Australes en 1996. 

En juillet 2007, suite aux restructurations des unités, la compagnie de commandement, de logistique et d’instruction est officiellement créée sur le site de Mahina. Le groupement compte alors 4 compagnies.

À l’été 2010, la 2e compagnie de Hao a été transférée sur Tahiti et mise en sommeil. Elle sera réactivée le 28 juillet 2011 à Arue. 

Le 1er juillet 2013, le groupement devient régiment et prend l’appellation de Régiment du service militaire adapté de Polynésie française (RSMA-Pf). Depuis le 1er janvier 2015, l’état-major du régiment, la CCFPLI et la CFP2 sont regroupés à Arue.

En juillet 2017, lors de la cérémonie de la prise de commandement du lieutenant-colonel Attia, le régiment a reçu son nouveau Drapeau.bloc

Le mot du chef de corps

Colonel Soriano

Aara, a’tia, e haere i mua[1] ! C’est par ces mots que nos jeunes volontaires rejoignent le régiment du service militaire adapté de Polynésie française. Véritable école de la vie, ce parcours leur permet de se redécouvrir, de renoncer à leurs addictions et de se construire pour mieux s’épanouir. Pour eux, il s’agit d’être plus responsable et de gagner en maturité. Il s’agit de changer maintenant !

S’ils n’ont pas peur de relever ce défi, c’est par ce qu’ils savent qu’ils seront accompagnés dans cette aventure par leur famille et par un encadrement militaire et civil, compétent, bienveillant et exigeant qui donne une large place à la considération portée au jeune

Le RSMA-Pf propose plus d’une vingtaine de formations professionnelles sur 3 et bientôt 4 archipels. Les formations sont variées et adaptées au besoin du Fenua afin de participer à la vie économique de la Polynésie française. Notre réseau de partenaire, entreprises, associations, nous permet de rester pertinents dans notre offre tout en répondant aux besoins actuels du pays ou des communes en développant des filières ponctuelles telles que la formation de médiateurs au profit de la DPDJ[2] ou d’animateurs culturels dans les Iles Sous-Le-Vent financée par le SEFI[3].

Après 32 ans d’existence, le RSMA-Pf continue d’évoluer en ouvrant une compagnie supplémentaire à Hao, ou plutôt en y rouvrant une compagnie. Ce défi majeur s’accompagnera de profondes mutations à Tahiti où le régiment devra repenser son organisation et son déploiement afin de pouvoir accueillir les stagiaires supplémentaires tout en menant nos opérations logistiques et d’infrastructure. Notre nombre de bénéficiaires augmentant à près de 850 jeunes volontaires par an (stagiaires, techniciens, jeunes cadets), il nous faut désormais augmenter nos capacités d’hébergement mais aussi de formation.

Par-delà les adaptations récurrentes et nécessaires, l’esprit de service demeure. Cet esprit anime les cadres, militaires et civils, qui y sont affectés. C’est cet esprit que nous ambitionnons de transmettre à ces jeunes qui nous sont confiés. La réalisation de projets pédagogiques ou d’intervention au secours de la population sont des moyens puissants de leur donner le goût du service mais aussi de leur donner confiance et estime d’eux-mêmes.

Transmettre un savoir-être, enseigner des savoir-faire et construire un savoir-devenir forment le socle de l’apprentissage dispensé au régiment.

C’est notre honneur et notre fierté !

 

Lieutenant-colonel Fabrice AVENEL

Chef de corps du Régiment du service militaire adapté de Polynésie française

 

[1] Réveillez-vous, levez, avancez !

[2] Délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse

[3] Service de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion professionnelles

Répartition du RSMA sur les différentes îles

Il faut savoir que malgré la petite taille des îles de Polynésie française, le territoire polynésien s'étend sur une surface quasi équivalente à celle de l'Europe. L'île de Tubuai est située à 640km au sud de Tahiti, il faut environ trois heures pour y aller en prenant un vol local. Hiva Oa est à environ 1600km au nord-est de Tahiti, les vols locaux permette de s'y rendre en cinq heures environ. La carte ci-dessous illustre l'implantation du RSMA sur le territoire polynésien, qu'elle compare aux étendues de l'Europe.

carte

Le RSMA sur l'île de Tahiti

Sur l'île même de Tahiti, le RSMA concentre son activité au camp d'Arue, situé à quelques kilomètres au nord de la capitale de la Polynésie, Papeete, elle-même située non loin de l'aéroport international de Faa'a.


carte_tahiticamp_arue

 

 

 

 

 

 

Deux compagnies sont présentes sur le camp : la CCFPLI ainsi que la CFP2, chargées de la formation des volontaires stagiaires et de la logistique. L'Etat-major du RSMA se trouve également au camp d'Arue. Ce camp est doté d'un stade et d'une salle de musculation et abrite également quelques bâtiments affectés au RIMaP-Pf.

Le RSMA dans les îles

A Tubuai

La CFP3, chargée de la formation des volontaires stagiaires, réside sur l'île de Tubuai.

implantation_cfp3carte_tubuai

 

A Hiva Oa

La CFP1, chargée de la formation des volontaires stagiaires, réside sur l'île de Hiva Oa.

carte_hivaoaimplantation_cfp3

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-catégories