Pages 29 30 CFP3 Défilé

Le mot du CDU

 Servir aux Australes, à la 3e compagnie de formation professionnelle, marque indéniablement une vie de Marsouin : une telle affectation ne peut laisser indifférent.

Servir à « la 3 » est une expérience d’une richesse unique et atypique. C’est évoluer isolé au sein d’un vaste territoire insulaire, l’archipel des Australes, au sud de la Polynésie française. Mais c’est surtout vivre sur une île de 25 km de circonférence, dans un cadre rural où la compagnie s’épanouit, recrute, forme et insère tout en assurant son propre soutien quotidien.

Une compagnie où la dynamique et la synergie sont effectives, grâce à mes cadres et volontaires techniciens compétents, disponibles, attentionnés, déterminés et nos volontaires stagiaires souriants, motivés, reconnaissants et qui veulent avant tout « Réussir par l’effort et le travail ».

Une unité, une affectation et un environnement qui sont aussi exigeants pour les hommes et les femmes qui y servent que pour les familles qui y vivent : le paradoxe de la promiscuité sur cette petite île couplée à l’isolement dans l’immensité de la Polynésie française, des possibilités de loisirs restreints, des commodités limitées mais aussi et ainsi, un retour à des valeurs de simplicité, de suffisance et où l’ingéniosité, la cohésion et l’entraide prennent tout leur sens.

La compagnie évolue : réorganisation de sa structure, renforcement d’un sous-officier, rénovation de l’infra permanente, chantier du site « littoral » de formation de la filière mer à venir, adéquation continue des filières avec leur environnement et le marché de l’emploi, perspectives illimitées des filières bâtiment, restauration, agriculture et le développement prometteur de la jeune filière lagonaire.

Commandant d’unité de la compagnie des Australes, j’ai l’honneur, la fierté et le plaisir de commander cette magnifique compagnie ô combien attachante, isolée et atypique dans la pure tradition des Troupes de marine.

CNE Vincent

Commandant d’unité de la CFP3

Implantation

carte_tubuaiimplantation_cfp3

 

 

 

 

 

 

L’archipel des îles Australes

L’archipel des îles Australes, à cheval sur le tropique du Capricorne, se situe au sud de Tahiti à une distance variant de 560 à 1 500 km selon les îles. Éloigné de la métropole d’environ 20 000 km, l’archipel est constitué de 5 îles habitées (Tubuai, Rurutu, Rimatara, Raivavae et Rapa) ainsi que de 2 petits récifs (Marotiri et Maria), chaque île étant distante l’une de l’autre d’environ 200 km.

L’essentiel des ressources provient de la pêche et de l’agriculture. Le sol fertile des îles Australes, associé à un climat tempéré permet la culture de toute une variété de fruits et légumes tropicaux. Ainsi, l’île de Tubuai fut longtemps appelée « le grenier de Tahiti ». Le climat y est plus doux qu’à Tahiti.

L’art des îles Australes est aussi réputé que celui des îles Marquises, particulièrement pour la vannerie (chapeaux, paniers, sacs, éventails, très recherché sur le marché de Tahiti) et pour ses sculptures en bois.

L'île de Tubuai

À près de 670 km au sud de Tahiti existe une des plus belles îles de Polynésie française, Tubuai. L’île fut découverte en 1777 par le capitaine James COOK. C’est une île au climat tropical doux, tempéré et bien venté, dont la beauté sauvage est unique. Douze ans après le capitaine James COOK, Fletcher CHRISTIAN et les mutinés du Bounty tentèrent de s’y établir au fort Georges (juin-septembre 1789). Mais, après d’intenses combats, ils quittèrent finalement l’île pour Tahiti puis pour Pitcairn.

De l’archipel des îles Australes, Tubuai est l’île la plus étendue. L’île s’étend sur une surface d’environ 45 km2 et offre une circonférence de 27 km. L’île est la capitale administrative de l’archipel. Son relief est marqué essentiellement par le mont Taitaa qui culmine à 422 m. L’île est ceinturée par une barrière de corail protégeant un superbe lagon chaud et transparent dont les couleurs varient du bleu turquoise au vert émeraude, véritable abri de rêve pour toute sorte de poissons tropicaux, de requins, de langoustes et de cigales de mer.

Historique

CFP3 Photo compagnieLa compagnie est implantée en plein cœur de l’île, sur un site de 7 hectares, anciennement « domaine caféier Martin ». Dès 1998, la construction de nouvelles installations a commencé pour donner naissance aux infrastructures de la compagnie actuelle à savoir : un bâtiment destiné à la formation professionnelle, trois bâtiments pour le logement des volontaires stagiaires, des volontaires techniciens et des personnes de passage, une salle polyvalente et de loisirs, un ordinaire, une place d’armes, une pépinière, une serre, un Faapu, une zone de confection de compost, un poulailler et récemment plusieurs ruches.

La zone vie et la zone technique couvrent environ un quart de l’emprise. Quant à la zone agricole, elle en couvre plus de la moitié. Depuis la création de la nouvelle filière « Mer » en 2017, les « Lézards » de la 3 bénéficie d’un 2e site de formation, anciennement site « météo France »,  permettant ainsi à la compagnie de prendre pied sur le littoral et à cette nouvelle filière lagonaire d’être immédiatement au cœur de son environnement professionnel. L’ensemble de ces installations et de ce personnel permet ainsi de former chaque année près de 96 stagiaires toutes filières confondues.

Organigramme

organigramme cfp3

Les différentes filières